Les relations presse sont un ensemble d’actions mises en œuvre afin d’obtenir de la visibilité pour votre association dans les médias. Avec l’essor du digital, les relais médias se sont fortement diversifiés ces dernières années. Cela a profondément modifié l’approche des relations presse pour les associations et toutes les autres structures. Les pratiques des journalistes ont évolué car ils se sont eux-mêmes adaptés à la digitalisation de la presse. Cet article revient sur ces évolutions et vous donne les clés pour adapter votre stratégie à l’ère des relations presse 2.0.

Relations-presse-et-digital

Les relations presse d’hier à aujourd’hui

Les relations presse ont pour objectif principal de développer la notoriété, la crédibilité et l’influence de votre association. Elles s’inscrivent dans une démarche de communication authentique et responsable, en s’appuyant sur de l’information journalistique vérifiée. En donnant de la visibilité à votre association dans les différents médias, vous augmenterez également votre capital confiance auprès de vos futurs donateurs et rassurerez les financeurs sur votre capacité à communiquer et à avoir de l’impact. Une stratégie relations presse permet par ailleurs de sensibiliser les publics à votre cause et de communiquer sur un événement pour mobiliser et rassembler le plus de monde possible. Pour atteindre ces objectifs, la finalité d’une stratégie relations presse a longtemps été d’obtenir un maximum de retombées dans la presse et les médias dits “traditionnels”. Mais ça, c’était avant l’essor du digital et des changements de comportement qu’il a entraînés  ! Selon l’étude menée par l’APCM (Alliance pour les Chiffres de la Presse et des Médias) en 2020, 82,9% des français déclarent lire au moins une marque de presse en version numérique. Sans surprise, le smartphone est utilisé dans 45% des cas pour lire de la presse, l’ordinateur et le format papier sont ex aequo avec 32% puis enfin la tablette avec 9%. De nouveaux médias digitaux sont également devenus des sources d’informations privilégiées : chaînes YouTube, comptes Twitter, webzines, etc. Les stratégies relations presse doivent donc prendre en compte cette modification profonde dans la manière de s’informer. L’expert relation presse doit nécessairement s’adapter lui-même à cette évolution pour mettre en place des campagnes efficaces.

Quid des relations avec les journalistes à l’ère du digital ?

Et le relationnel dans tout ça ?

Le digital ne fait pas tout et heureusement ! Les journalistes restent des relais indispensables pour faire passer le message auprès de votre cible. Le téléphone et l’organisation d’évènements presse, ou bien un déjeuner par exemple, restent encore des bons moyens de communiquer avec les journalistes.

Pensez à leur ligne éditoriale

90% des communiqués de presse transmis aux journalistes n’ont aucun lien avec les sujets dont ils traitent (source Cision). Presse digitale ou traditionnelle, gardez en tête que leur objectif est avant tout de rédiger des articles qui vont intéresser leurs lecteurs. Se démarquer, déceler les sujets porteurs du moment sont de bons réflexes pour sortir du lot, sous réserve que votre information soit en lien avec la ligne éditoriale du journaliste.

Soyez flexible, pensez “multicanal”

Misez sur la complémentarité. Bien que les communiqués de presse restent encore les “chouchous” des journalistes, il se peut que le vôtre passe inaperçu. En effet, certains journalistes peuvent recevoir jusqu’à 600 communiqués par jour par mail ! Les relancer par téléphone ou en message privé sur les réseaux sociaux peut vous aider à délivrer votre message. N’oubliez pas que la majorité des journalistes s’informent sur des réseaux sociaux comme Twitter. Ce réseau social est d’ailleurs devenu un canal privilégié pour contacter certains journalistes.

Variez les plaisirs grâce à des supports dynamiques

À l’ère des relations presse 2.0, les formats sont désormais plus visuels, comme les infographies ou encore des dossiers de presse en format vidéo. Certains osent même des podcasts. Le digital vous offre la possibilité de rendre votre message plus ludique et plus vivant, alors pourquoi ne pas en profiter ?

Faut-il dans certains cas s’appuyer sur le marketing d’influence en complément des relations presse ?

Comme nous l’avons évoqué précédemment, pour toucher votre cœur de cible, vous devez vous adapter à son moyen de s’informer. Pour certaines catégories de cibles/lecteurs, les journalistes ne sont pas toujours des relais suffisants. Votre message peut néanmoins être porté par d’autres personnes : les influenceurs. Youtubeurs, instagrammers ou encore podcasteurs, on constate de plus en plus de jeunes engagés sur les réseaux sociaux qui peuvent  potentiellement porter la cause d’une association. Par exemple, Camille Etienne s’est fait connaître par sa vidéo Réveillons-nous sur YouTube. Elle rassemble désormais une communauté engagée, notamment plus de 75 000 personnes sur Instagram, autour de la justice climatique et de la justice sociale.

« Influence or not influence », une question d’enjeu ?

Prenons un exemple

Vous êtes une association dont la mission est l’insertion professionnelle et citoyenne de jeunes. Les objectifs sont très ambitieux, et il y a urgence, surtout depuis le début de la crise sanitaire. Pour toucher des partenaires dans le monde de l’entreprise, vous menez des actions habituelles de relations presse : vous ciblez la presse économique en prenant soin d’utiliser le bon angle pour votre message. Mais pour toucher plus rapidement et en grand nombre votre cible de jeunes bénéficiaires, comment comptez-vous faire sachant que leur source d’information principale sont les réseaux sociaux TikTok et Instagram ? Il pourrait être tentant de passer par des influenceurs avec une communauté correspondant à votre cible. Mais cela signifierait bien souvent lancer une campagne de marketing d’influence avec un budget associé.

Est-ce en accord avec les valeurs portées par votre association ?

Si les influenceurs se sentent profondément concernés par la mission de votre association et qu’ils peuvent servir efficacement votre cause, la réponse peut sembler évidente. Mais la réalité n’est pas si simple : comment vérifier que l’influenceur est vraiment sincère dans sa démarche ? Une analyse de sa e-reputation, notamment de son historique sur les réseaux sociaux peut constituer un début de réponse.

Pour conclure

Au final, comment être relayé dans les médias à l’heure du digital ?

Une chose est certaine, il est nécessaire de s’adapter avant tout aux comportements de vos cibles. Cherchez les points de rencontres, les médias fréquentés, et soyez présents. Les relations presse traditionnelles et 2.0 sont complémentaires. Et intégrer le digital dans sa stratégie relations presse semble aujourd’hui incontournable. Quant au recours aux influenceurs, c’est un vaste sujet qu’il est essentiel d’approfondir pour éviter toute mauvaise surprise. Suite dans un prochain épisode ?

Une envie folle de vous lancer ? C’est ici !